2010WWRC Press Release

Canada Remains Undefeated After Day 2 of the 2010 World Wheelchair Rugby Championships

Note: French press release below

Richmond, BC — It was a hard day at the office, but Canada remains undefeated after three games at the 2010 World Wheelchair Rugby Championships. Today, Team Canada defeated both Finland and Germany, but neither opponent went down without a battle.

Canada began the day with a hard-won 55-46 victory over the speedy Finnish team before facing off against Team Germany. The Germans are coached by Joe Soares, who famously coached the Canadians in the Academy Award-nominated documentary Murderball. Thanks to Soares’ inside knowledge and the aggressive play of Maik Baumann, the Germans kept the game close until the fourth quarter. The Canadians, however, relied on experience and team cohesion and slowly pulled away, finishing the game 47-39.

“The only chance they had to stay close was to go back in the key and slow the pace of the game,” said Canada’s Patrice Simard. “But we found a way to win the game.”

But while Canada was able to come back from early struggles, other teams weren’t so lucky. The first upset of the tournament came when Belgium defeated the New Zealand Wheelblacks by a margin of 53-45. While Belgium came into the tournament ranked fourth, many believed the team would struggle after the loss of a key veteran player. Belgium, however, came out firing on all cylinders and surprised the lackluster Wheelblacks.

“There were just too many basic errors for us,” conceded New Zealand’s Jai Waite. “We did not execute like we wanted to. A lot of it was just our mistakes, which is disappointing.”

Great Britain also lost a one-point heartbreaker to Team Sweden 45-46. After trailing the entire game, Britain rallied to bring the score to within one point only to lose in the final seconds on an errant pass.

Day two of the 2010 World Wheelchair Rugby Championships was also a day of wheelchair rugby firsts. Canada’s game against Finland marked the first time that three female athletes were on the court at an international event in the history of the sport. Poland also scored its first-ever victory at World Championships with its 65-25 win over Argentina.

Other scores included:
Australia vs. Poland: 54-36.
USA vs. Great Britain: 54-45
Japan vs. Argentina: 84-21

The 2010 World Wheelchair Rugby Championship continues Thursday, September 23, with the following games:

Court 1
9:30 New Zealand vs. Poland
12:00 USA vs. Finland
17:00 Australia vs. New Zealand
19:00 Germany vs. Great Britain

Court 2
9:30 Belgium vs. Argentina
12:00 Canada vs. Sweden
17:00 Belgium vs. Japan
19:00 USA vs. Sweden

Photographs of today's games are available at http://www.2010wwrc.com/media/media-kit. Please credit BC Wheelchair Sports Association (BCWSA)/Kevin Bogetti-Smith.

Le Canada demeure invaincu après la 2e journée duChampionnat du monde de rugby en fauteuil roulant de 2010

Malgré des matches difficiles, le Canada présente une fiche de 3-0 au tournoi

Richmond, CB — Après une journée difficile, le Canada demeure néanmoins invaincu après trois matches au Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant de 2010. Aujourd'hui, le Canada a battu la Finlande, puis l'Allemagne, mais ces deux adversaires se sont montrés très coriaces.

Le Canada a commencé la journée par une victoire difficilement acquise sur la marque de 55 à 46, face aux rapides Finlandais, avant d'affronter l'Allemagne. Les Allemands sont entraînés par Joe Soanes, bien connu pour avoir été l'entraîneur des Canadiens dans le documentaire primé aux Oscars intitulé Murderball. Grâce à la connaissance de l'adversaire de Soares, et au jeu agressif de Maik Baumann, les Allemands se sont maintenus à portée des Canadiens pendant toute la partie. Mais, puisant dans leur expérience et s'appuyant sur une cohésion à toute épreuve, les Canadiens se sont peu à
peu détachés pour conclure le match sur le pointage de 47 à 39.

«Leur seule chance de se maintenir à notre portée était de se replier dans la raquette et de ralentir le jeu» a expliqué Patrice Simard, du Canada. «Mais nous avons trouvé le moyen de remporter le match.»

Mais tandis que le Canada a pu se reprendre après un mauvais départ, ce ne fut pas le cas pour d'autres équipes. La première surprise du tournoi a été la victoire de la Belgique face aux Wheelblacks de la Nouvelle-Zélande, par la marge relativement confortable de 53 à 45. Même si la Belgique était classée quatrième tête de série du tournoi, beaucoup étaient persuadés qu'elle aurait du mal, suite à la perte d'un joueur vétéran clé. Mais les Belges sont partis tout feu tout flamme et ont surpris des Wheelblacks peu inspirés.

««Nous avons tout simplement fait trop d'erreurs» a admis Jai White, de la Nouvelle-Zélande. «Nous n'avons pas réussi à exécuter les jeux comme nous le voulions. Mais la plupart de nos problèmes sont venus des erreurs que nous avons commises. C'est très décevant.»

De son côté, la Grande-Bretagne a perdu un match crève-coeur contre la Suède, par un seul petit point, 45 à 46. Après avoir tiré de l'arrière pendant toute la partie, les Britanniques sont revenus à un seul point de leurs rivaux, mais ils ont finalement perdu dans les dernières secondes de la partie en exécutant une mauvaise passe.

Il y a aussi eu beaucoup de premières historiques en ce deuxième jour du Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant de 2010. Dans la partie entre le Canada et la Finlande, ce fut la première fois de l'histoire de ce sport que trois femmes évoluaient ensemble sur le terrain dans un match international. Et la Pologne a enregistré la première victoire de son histoire au Championnat du monde en battant l'Argentine 65 à 25.

Les autres résultats ont été les suivants :
l'Australie a battu la Pologne 54 à 36;
les États-Unis ont battu la Grande-Bretagne 54 à 45; et
le Japon a battu l'Argentine 84 à 21.

Le Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant de 2010 se poursuit jeudi 23 septembre avec les parties suivantes :

Terrain 1
Nouvelle-Zélande vs.
Pologne
États-Unis
vs.
Finlande
Australie
vs. Nouvelle-Zélande
Allemagne
vs. Grande-Bretagne

Vous pouvez visionner des photos des parties d'aujourd'hui à l'adresse suivante : http://www.2010wwrc.com/media/media-kit. Nous remercions la BC Wheelchair Sports Association (BCWSA) et Kevin Bogetti-Smith.

Terrain 2
Belgique vs. Argentine
Canada vs. Suède
Belgique vs. Japon
États-Unis vs. Suède

- 30 -

PN- 84 ARG-21

Matias Cardozo (#7), joueur argentin : Le jeu était vraiment rapide, mais nous avons essayé de faire de notre mieux. C'était bien pire qu'hier, parce qu'aujourd'hui ça allait beaucoup plus vite.

Toshinori Nakakura (#11), joueur japonais : Le niveau était moins fort qu'hier, mais hier nous avons éprouvé des difficultés contre l'Australie. Alors nous voulions retrouver notre confiance en jouant mieux, afin de pouvoir continuer à jouer de mieux en mieux pendant le reste du tournoi.

AUS-54 POL-36

Ryley Batt (#3) joueur australien : La Pologne a vraiment bien joué aujourd'hui. C'est très difficile de jouer contre une équipe que nous n'avons jamais rencontré auparavant. C'était donc très dur de faire face à la Pologne. Nous ne voulions pas les sous-estimer, mais je pense que c'était un peu le cas au début de la partie.

Joanna Goebel (#15), joueuse polonaise : Le match a été assez dur. Nous savions que l'Australie alignait des joueurs expérimentés, mais nous avons fait tout notre possible. Et comme nous avons eu toute la nuit pour penser à ce match, nous n'étions pas aussi nerveux que la veille.

SUE-46 GBR-45

Per-Johan Uhlmann (#9), joueur suédois : Nous devions absolument gagner ce match. Perdre le match est la pire chose qui pouvait nous arriver.

Mandip Sehmi (#1), joueur britannique : Ce fut une partie difficile. C'est vraiment malheureux. Nous devrions être fiers de la manière dont nous avons remonté. Nous n'avons pas pris un bon départ, mais toutes les équipes peuvent se trouver dans cette situation. Nous avons montré à tous que nous avons du caractère en revenant de l'arrière comme nous l'avons fait.

CAN-55 FIN-46

Miranda Biletski (#1), joueuse canadienne: Nous avons été plutôt lents à démarrer, mais cela a mis en valeur notre condition physique, qui a payé en bout de ligne, quand on a pu remonter de 13 points et finir par l'emporter de 10 points. Nous avons fourni l'effort supplémentaire nécessaire pour revenir à la marque et reprendre la tête.

Erika Schmutz (#4), joueuse canadienne: C'est mon premier Championnat du monde, et c'est fantastique que ce soit ici, à Vancouver, avec tout ce soutien des fans et des membres de nos familles. Le jeu est vraiment intense. Nous avons vu évoluer plusieurs de ces équipes au cours des deux dernières années, et le niveau est deux fois plus élevé que ce qu'on avait vu. Tout le monde est venu pour jouer et tout le monde est venu pour gagner. Personne ne veut rentrer chez lui en ayant perdu.

Toni Pilspanen (#10), capitaine de l'équipe de la Finlande : Ça a été une très bonne partie. On ne s'attendait pas à ce que les choses tournent de cette manière. Nous étions en tête à la fin du deuxième quart-temps, et ça nous encourage pour notre prochain match. Nous avons eu beaucoup de plaisir à jouer. Nous n'allons probablement pas apporter de changements.

BEL-53 NZL-45

Lars Mertens (#8), joueur belge : Ce n'a pas été facile du tout. C'était vraiment dur de rencontrer les champions olympiques de 2004. Nous savions qu'on avait une chance, mais il fallait quand même le saisir sur le terrain, et nous sommes très heureux d'y être parvenus.

Jai Waite (#5), joueur néo-zélandais :Nous avons tout simplement fait trop d'erreurs. Nous n'avons pas réussi à exécuter les jeux comme nous le voulions. Mais la plupart de nos problèmes sont venus des erreurs que nous avons commises. C'est très décevant.

POL-65 ARG-25

Rafal Rocki (#7), joueur polonais : C'est le premier match que nous ayons gagné à un Championnat du monde. C'est une bonne victoire. Nous sommes contents maintenant.

Rodrigo Erdozain (#10), joueur argentin : Nous avions des attentes plus élevées. Nous allons parler des erreurs que nous avons commises aujourd'hui, et nous allons essayer de tirer les leçons de cette expérience.

CAN-47 GER-39

Patrice Simard (#15), joueur canadien : La partie a été très disputée. Leur seule chance de se maintenir à notre portée était de se replier dans la raquette et de ralentir le jeu. C'est ce qu'ils ont fait, et ils ont réussi à rester à notre portée, mais nous avons trouvé le moyen de remporter le match. Nous avons juste continué à appliquer notre tactique, et nous avons joué intensément jusqu'à la fin du match.

Artur Bertram (#14), joueur allemand : Notre équipe a donné tout ce qu'elle avait. Le plan de match de notre entraîneur était bon et nous avons essayé de l'appliquer tel qu'il nous l'avait demandé. Nous avons assez bien réussi, et nous sommes restés à portée de nos adversaires. Cela ne va pas devenir plus facile, mais nous espérons pouvoir faire mieux.

USA-54 GBR-45

Troye Collins (#8),capitaine de l'équipe de Grande-Bretagne : Nous avons toujours su que les États-Unis allaient être une équipe difficile à jouer, mais nous n'avions rien à perdre. Il fallait nous battre du mieux que nous pouvions. En bout de ligne, nous pouvons encore changer notre classement en tête de série et au classement mondial, et c'est ce que nous devons faire. C'est ça qui doit être notre objectif pour le tournoi.